Bannière HK_133153_creditphoto_benoit_poix

HK et les Saltimbanks – Samedi 2 Juillet – Festival d’Été de Domont

Bannière HK_133153_creditphoto_benoit_poix

HK et les Saltimbanks – Samedi 2 Juillet – Festival d’Été de Domont

 

Enfant de Roubaix né à la fin des années 70, HK est « un passeur d’énergie, un conducteur électrique qui transmet l’envie d’être debout » (Libération, 21/05/2012).

Car si Kaddour Hadadi est l’auteur de l’emblématique chanson « On lâche rien ! », reprise dans le film «La vie d’Adèle» (Palme d’Or) et dans tous les cortèges des manifestations depuis 2012, il milite surtout pour le rapprochement de ces cultures d’ici et d’ailleurs qui forment la Culture française dans toute sa diversité.

Avant de créer HK et les saltimbanks, il officiait au sein du M.A.P (Ministère des Affaires Populaire), où dès 2005, il mêlait hip-hop, violon et accordéon.
50 000 disques seront écoulés. Avec le disque « les Déserteurs », il reprend des standards de la chanson française (Brel, Brassens, Gainsbourg, Leforestier….) accompagné par d’illustres musiciens châabi ( musique populaire algérienne ). HK est aussi l’auteur de deux livres « J’écris donc j’existe » et « Néapolis » qui lui vaudront d’élogieuses critiques dans la presse (Le Monde, Libération, L’Humanité…). Un homme à part, qui casse les clichés sur l’artiste de banlieue qui s’encaste. Car lui, il rassemble.

« Rallumeurs d’étoiles »: l’album
Le 3ème opus de HK et les Saltimbanks, « Rallumeurs d’étoiles », dont le titre est inspiré d’un vers d’Apolinaire : « Il est grand temps de rallumer les étoiles », une référence à une époque sombre, propices aux obscurantismes de toute forme entre fanatismes et xénophobies. Cet album se conçoit à la fois comme un hommage et une utopie. Une ode à tous les « rallumeurs d’étoiles » anonymes qui, chaque jour, à leur petite échelle, par un geste, un engagement, une parole, une création, entretiennent une lueur. Des chansons pour aujourd’hui et pour demain, comme « Rallumeurs d’ étoiles » dont le refrain est chanté par les enfants du groupe, « Dounia », en duo avec le chanteur malien Aboubacar Kouyaté ou encore « Para cuando la vida ? » un véritable tube dans lequel HK se joint au chanteur chilien Leon Pena Casanova pour interroger nos sociétés « déshumanisantes ». Des chansons d’amour aussi comme «Si un jour je tombe» et « Je te dis non ». Amour, musique, voyage…
Alors, adieu HK le chanteur engagé ? Certainement pas, mais peut-être que cet engagement se fait aujourd’hui plus subtil, plus mûr. Un engagement résolument artistique et créatif : « sans haine, sans arme et sans violence ». Tout ça, tout ce qu’il est, tout ce qu’il combat, tout ce qu’il défend, HK l’explique dans la chanson « A nous d’jouer », revenant sur son parcours : 20 ans d’écriture et de musique, du bas des tours HLM de son quartier jusqu’aux plus grands festivals ; 20 ans de combats contre toutes formes de préjugés, d’étiquettes et d’à priori. 20 années qui, espère-t-il, en appellent 20 autres.

 

 

Infos pratiques :

Le Samedi 2 Juillet 2016 à 20H00 – GRATUIT
A l’Esplanade des Fauvettes
Rue de Paris, 95330 Domont
Buvette et restauration sur place.

Posted in agenda concerts, Non classé and tagged , , , , , , , , .